Le Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes constate et nous informe de l'extension de l'épidémie due au virus Zika dans les DOM du continent Américain (102 cas confirmés en Martinique depuis novembre 2015, les 1ers cas détectés en Guadeloupe et à Saint Martin).

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que l'épidémie de Zika constitue une urgence de santé publique de portée internationale.

Le diagnostic clinique est établi sur les critères suivants :

Une étude est en cours pour évaluer l'implication de cette épidémie dans l'augmentation de cas de microcéphalies fœtales ou néonatales.

De ce fait, le HCSP (Haut Conseil de Santé Publique) émet les recommandations suivantes aux des femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse devant voyager en zone épidémique :

- de consulter un médecin avant le départ

- d'utiliser toutes les mesures possibles préventives contre les vecteurs du virus Zica, à savoir les moustiques du genre Aedes (actifs en général le matin, en fin d'après-midi et en soirée).

- Une consultation médicale sur place est indispensable devant tout signe clinique évocateur de l'infection.

- de s'informer sur les embryofoetopathies susceptibles de survenir suite à une infection par le virus Zika.

Dans ce contexte, le laboratoire Cerba est dès à présent en mesure d'effectuer le diagnostic du virus Zika en RT-PCR. Ce test sera facturé 70 € HN en attendant une mise à la nomenclature par une procédure d'urgence annoncée par Madame Marisol Touraine, Ministre de la santé, des affaires sociales et du droit des femmes, lors d'une conférence de presse le 3 février.

Le diagnostic de l'infection repose essentiellement sur la détection de l'ARN viral par RT-PCR en temps réel dans le plasma ou le sérum au tout début de la maladie (< 5 jours) en raison d'une virémie très courte.

L'ARN viral peut aussi être détecté dans les urines pendant 10 à 15 jours après le début des signes cliniques. La sérologie (IgM puis IgG) se positive au bout d'environ une semaine. Les réactions sérologiques croisées avec les autres Flaviviridae, en particulier la Dengue, sont très fortes en IgG et possibles en IgM, rendant le diagnostic sérologique très délicat d'interprétation. Par ailleurs, il n'existe pas de réactifs commercialisés pour cette sérologie.

A lire également l'annexe (Annexe 1) sur les conduites à tenir (CAT) dans différentes situations :

1. CAT en cas de suspicion d'infection à Zika pendant la grossesse
2. CAT en cas d'infection par le virus Zika confirmée chez la femme enceinte
3. CAT en cas de découverte d'anomalies à l'échographie
4. CAT en cas de microcéphalie découverte à la naissance
5. CAT en cas d'avortement ou de mort foetale in utero.

http://social-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/epidemie-de-zika-recommandations-pour-les-femmes-enceintes#
http://www.invs.sante.fr/fr/content/download/121447/428691/version/93/file/pe_zika_antilles_guyane_220116.pdf

Retour